annee 2019


haut19_1
mil19_1
bas19_1



bienvenus sur le site de clovis
entete19_2
bonne annee 2019


haut19_2

mil19_1

bas19_2










Vue de Farette
19_1
vue de farette sur la combe de Savoie
Mardi 04/01/2019 première sortie à Farette.

Pour notre première sortie de l'année, il faut choisir en fonction de l'enneigement c'est donc Farette au-dessus d'Albertville, bien ensoleillé, qui retient notre attention. De plus à cette saison hivernale, les jours sont très courts et comme vous pouvez le voir ci-dessus à notre retour aux voitures le soleil va se coucher rapidement.

haut19_2

mil19_1

bas19_2








Monslacon
19_2
chalet de monslacon
Mardi 04/08/2019 randonnée à Monslacon St. Paul sur Isère.

La neige descent doucement mais permet encore de monter à 1100 m. à Monslacon sur la commune de Saint Paul sur Isère sur les chemins de randonnées. Bientôt, il nous faudra les raquettes car tout sera recouvert d'une épaisse couche de neige du moins, nous l'espérons !


haut19_2

mil19_1

bas19_2







meribel les Allues
19_3
Meribel les Allues en hiver
Jeudi 17/01/2019 sur les chemins piétons de Méribel les Allues.

La neige est bien là, en quantité suffisante pour permettre aux skieurs d'évoluer sur les pistes de Méribel les Allues.
Pour nous aujourd'hui, nous ferons une jolie promenade sur les sentiers piétons de la Station qui entretien de façon remarquable ces itinéraires sans raquettes.


haut19_2

mil19_1

bas19_2









le Logis des fees
2019_4
refuge du logis des fees
Lundi 21/01/2019, le Refuge du Logis des Fées 1853 m.

Nous partons de Celliers Dessus, la ou la route du Col de la Madeleine n'est plus pratiquable en hiver sans  raquettes à neige. Nous montons dans un premier temps au Refuge du Logis des Fées à 1853 m. d'altitude.
Sur la route, on voit le passage de la chenillette qui sert à aprovisionner le Refuge. Il ouvre sur demande de groupes qui peuvent s'y restaurer.

Contact : emledoux@live.fr ou 06 82 17 06 34.


haut19_2

mil19_1

bas19_2









notre belle lauziere
19_5
la lauziere en hiver
Lundi 21/01/2019, l''Arpetttaz, Lauzière.

Mais, ce jour, notre rando. ne s'arrête pas là, après un copieux pique-nique au Refuge du Logis des Fée 1853 m., nous décidons de continuer.
L'hiver en raquettes, on peut monter à gauche du refuge et atteindre ainsi la bosse de l'Arpettaz 1970 m. On est alors un peu au paradis car cet endroit de la Lauzière est vraiment très beau et même grandiose.


haut19_2

mil19_1

bas19_2









en montant au nant du beurre
19_6
chalet de beauregard
Mercredi 06/02/2019, en route vers le Refuge du Nant du Beurre.

La neige est tombée et le parcours du Refuge du Nant du Beurre 2079 m. est extraordinaire et vraiment très beau.
Petit renseignement, la navette qui montait à partir de Naves jusqu'à l'Arcosset 1666 m. ne fonctionne plus que les week end durant les vacances scolaires d'hiver. Mais, pas de panique, les voitures y sont maintenant autorisées et la route est facile et bien déneigée . . .


haut19_2

mil19_1

bas19_2








le grand cretet
19_7
du grand cretet vue sur le mont blanc
Mercredi 06/02/2019, le Grand Crétet 2291 m.

Là aussi, après le pique-nique sur la terrasse de l'ancien Refuge du Nant du Beurre, quelques-uns décident d'aller au Grand Crétet 2291 m.
De là, la vue est véritablement superbe et en particulier sur le massif du Mont Blanc mais pas que, en ce lieu sauvage et retiré, d'innombrables crêtes ou sommets émergent, se sont nos belles Alpes . . .


haut19_2

mil19_1

bas19_2








champ bozon 900 m
19_8
arrivee a champ bozon
Mercredi 13/02/2019, village de Monslacon en hiver.

Voici une deuxième randonnée à Monslacon petit village de la commune de Saint Paul sur Isère mais, cette fois en hiver et surtout avec une neige abondante.
Sur la photo ci-dessus, nous arrivons hameau de Champ Bozon aux environs de 900 m. d'altitude.


haut19_2

mil19_1

bas19_2









lumiere d'hiver
19_9
le soleil d'hiver
Mercredi 13/02/2019, village de Monslacon en hiver.

Nous sommes presque au but de cette randonnée en raquettes qui nous mènera au petit village de Monslacon 1106 m. Cette fois l'endroit est fortement enneigé ce qui fait le charme de ce deuxième voyage de l'hiver dans ce village.

haut19_2

mil19_1

bas19_2








sous creve tete
19_10
vue sur le mont blanc
Vendredi 15/02/2019, sous Crève Tête 2100 m.

La photo ci-dessus est prise sur le chemin de la pointe de Crève Tête 2342 m. que nous n'atteindrons pas ce jour nous contentant de passer la crête pour avoir une vue sur toute la Vanoise à l'opposé de notre montée et aux environs de 2100 m.
Notre Mont Blanc trône fièrement tout au fond dès que l'on peut monter à ces altitudes. Il est là, nous le savons et nous l'attendons dès que nous émergeons de la forêt !


haut19_2

mil19_1

bas19_2









pierre larron
19_11
refuge communal de pierre larron
Vendredi 15/02/2019, le Refuge communal de Pierre Larron 1770 m.

En descendant, nous croiserons le petit Refuge Communal de Pierre Larron 1770 m. qui a subit une restauration complète. Merci à la commune car il était en très mauvais état et se serait écroulé sous le poid de la neige ...

haut19_2

mil19_1

bas19_2






vallon du Saut
19_12
aiguille du Cornellier au fond
Mardi 19/02/2019, le Refuge du Saut 2126 m.

Nous arrivons au Plan de la Plagne, le soleil est bien présent, la neige merveilleuse. Il nous faut donc mintenant traverser le Vallon du Fruit sous l'Aiguille du même nom pour atteindre l'étroit des Grands Dîners et voir le Refuge du Saut 2126 m.


haut19_2

mil19_1

bas19_2






le refuge du saut
19_14
aiguille du Borgne
Mardi 19/02/2019, le Refuge du Saut 2126 m..

Nous voici au Refuge du Saut 2126 m. et devant nous le chemin qui mène au Col du Souffre et au Glacier de Gébroulaz.
Devant nous l'Aiguille du Borgne que l'on voit de très loin car, elle est fière de ses 3135 m. !


haut19_2

mil19_1

bas19_2







la Croix Jean Claude
19_15
cretes de la Croix Jean Claude
Mardi 26 février 2019, la Croix Jean Claude 2085 m.

Belle randonnée à faire en raquettes à partir de Béranger 1576 m. la montée y est très progessive et on a le choix d'y aller directement ou de passer par le Dos de Crêt Voland 2085 m. l'arrivée à la Croix Jean Claude 2085 m. est superbe à cette saison.
Il est recommandé pour la descente d'aller jusqu'au Col de Jean 2050 m. par les crêtes et de descendre les petits vallons en contournant par la gauche et en revenant à droite toute, pour arriver aux Dogettes et retrouver le chemin du matin.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







chapelle de beranger
19_16
devant la chapelle de beranger
Mardi 26 février 2019, la Croix Jean Claude 2085 m..

À notre retour, une petite visite du village s'imposait et dans une rue de Béranger 1576 m. , nous avons découvert cette magnifique petite chapelle hélas fermée !

 
haut19_2

mil19_1

bas19_2







depart du predier
19_17
a partir du pradier
Mercredi 06 mars 2019, Refuge de Crêt Coquet 1940 m.

Nous partons au-dessus de Hautecour, à partir du Pradier 1291 m. pour le Refuge de Crêt Coquet 1940 m. Les nuages sont dans la vallée mais, ils montent ce qui est un bon signe pour le reste de la journée, le soleil va régner en maître.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







refuge de prariond
19_18
terrasse du refuge de prariond
Mercredi 06 mars 2019, Refuge de Crêt Coquet 1940 m.

Nous passerons à la descente au Petit Refuge de Pariond mais, il est difficile de profiter de la terrasse, la neige y est un peu envahissante !
Le ciel comme prévu est devenu tout bleu et la balade sera splendide !


haut19_2

mil19_1

bas19_2







en montant a la duy
19_19
au dessus de plan bas
Mardi 02 avril  2019, Petit Dôme de la Duy 1845 m.

Au printemps, souvent le groupe n'a plus envi de raquettes et il faut trouver des sorties qui permettent de retrouver les traditionnelles randonnées piétonnes.
Là, nous montons au Petit Dôme de la Duy peu au-dessus de l'endroit du même nom !
La vue y est superbe sur une partie de la Vanoise de Pralognan, sur Courchevel ou sur le Grand Bec 3398 m.


haut19_2

mil19_1

bas19_2






hameau de glaize
19_20
hameau de glaize au printemps
Mardi 09 avril 2019, village de Glaize 1038 m.

À partir d'un peu au-dessus du Château de Feissons sur Isère, aujourd'hui, nous monterons au petit hameau de Glaize 1038 m.
On peut monter par la route normale mais aujourd'hui, nous monterons par le chemin traditionnel qui  rejoint Glaize par l'arrière. Ce chemin très entretenu par le passé et très construit car il était le seul moyen d'accès au village reste un peu oublié et disparaitra probablement dans les décénies à venir si aucun plan de sauvegarde n'est mis en oeuvre. Il arrive à gauche  et derrière le village sur la photo ci_dessus.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








cudray
19_21
cudray de notre dame
Lundi 15 avril 2019, le Cudray le Bois Dornier 1055 m.

Toujours dans le même esprit, au printemps, il faut chercher des sorties basses dégagées de la neige. C'est le cas de cette randonnée qui monte au Cudray à partir de Notre Dame de Briançon. Après le Cudray petit hameau de Doucy en Tarentaise, nous continuons la montée jusqu'au Bois de Dornier sur la plus haute falaise qui domine toute la vallée, on a même une superbe vue sur la vallée de Méribel les Allues et plus.
Sur la photo ci-dessus on voit les usines de Notre Dame de Briançon, des usines métalurgiques et une usine de carbonne. Il faut noter l'impact que celles-ci ont eu dans le développement régional et économique de la population. Le recrutement des ouvriers était à cette époque essentiellement composée de ''petits agriculteurs de montagne'', des agriculteurs qui pour la plupart ont eu à cette époque grâce à ces usines une double activité, travaillant le jour à l'usine et le reste de leur temps disponible à la petite ferme qu'ils ont maintenu en vie et surtout également grâce à leurs épouses qui s'occupaient des animaux et des cultures travaillant souvent très dur.
Une époque nouvelle s'est alors ouverte et ainsi les voitures et autres matériels de la vie moderne ont envahi  les campagnes jusqu'aux habitations les plus hautes de nos montagnes. Ils reste encore les chemins des débuts car les hommes venaient à l'usine à pieds jusqu'à la mise en place par la suite de transports par cars.
Le sentier que nous parcourons aujourd'hui a vu passer ces travailleurs bien qu'il ait été créé et entretenu auparavant pour monter les animaux aux alpages.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








chemin du cudray
19_22
sentier du cudray
Lundi 15 avril 2019, le Cudray le Bois Dornier 1055 m..

La montée au Cudray s'effectue sur un sentier traditionnel qui devait à l'époque d'avant être très protégé car la construction des murs de soutainement a été un travail énorme. Ces murs en pierres sèches ajustées au centimètre sont toujours debouts et permettent la montée dans une petite ''combe'' peu large et très pentue. Ils devaient à l'époque, permettre la transumance des troupeaux de la basse vallée vers des alpages verdoyants.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








refuge de lachat
19_23
petit refuge de lachat
Mardi 24 avril 2019, Petit refuge de Lachat 1845 m.

Nous étions venus jusqu'ici pour monter au Roc Marchand mais, nous n'en ferons rien car le temps est très moyen et l'accès très enneigé, une neige un peu lourde dans laquelle on enfonce au moment ou on ne s'y attend le moins !


haut19_2

mil19_1

bas19_2








grand naves
19_24
la croix de naves
Mardi 24 avril 2019, Petit refuge de Lachat 1845 m.

Comme souvent dans nos montagnes, le pays, le hameau ou même la grange sont surmontés d'une croix comme celle de la photo ci-dessus. La Savoie était très pratiquante et très croyante dans les temps reculés. On mettait souvent celles-ci pour protéger la population et les animaux domestiques des avalanches et de toutes les calamités naturelles dans ces régions de montagne quelquefois coupées du reste du monde durant de longs mois d'hiver.


haut19_2

mil19_1

bas19_2









les champs
19_25
les champs vallee de bozel
Mardi 30 avril 2019, les Champs 1334 m., Mirabozon 1600 m.

Aujourd'hui, journée surprise, on nous annonçait  un temps moyens mais là, c'est la neige qui tombe à gros flocons bien en-dessous des Champs 1334 m. !
 Il faut donc se retourner et le groupe décide de braver la neige et il est  décidé de monter en direction de Mirabozon 1600 m. peu au-dessus de la Cour 1527 m. et accessible en voiture l'été de Bozel.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








mirabozon
19_26
le hameau de mirabozon
Mardi 30 avril 2019, les Champs 1334 m., Mirabozon 1600 m..

Nous arrivons à Mirabozon, charmant petit hameau en dessous du Mont Jovet 2558 m. le village comme souvent maintenant est très bien entretenu et est occupé en période estivale par de nombreux habitants de la  région ou par des vacanciers ''tombés'' amoureux de l'endroit qui regarde vers Courchevel et plus loin sur la Vanoise et la vallée de Pralognan. Ils ont réparé toutes les granges ou masures qui un temps furent abandonnées.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








bois d'en dessus
19_27
le bois champagny
Lundi 6 mai 2019, Champagny 1468 m., Rocher du Fromage 1890 m.

Et voila, la neige est revenue en force comme souvent en ces périodes tardives qui ne savent pas choisir entre l'hiver qui s'en va et l'été qui arrive . . .
Nous ferons malgré cela une superbe balade jusqu'au ''Rocher du Fromage'' peu avant le ''Grand Chalet''. La sortie est vraiment très belle dans cette nouvelle neige immaculée qui fond très vite à cette saison avancée.
Ce rocher sans nom sur la carte IGN. a été baptisé ainsi par les groupes se succédant au ''casse-croûte du matin'' avec le délicieux fromage des alpages environnants.
Ce rocher très particulier, usé, rapé par les glaciers descendant alors jusque dans les basses vallées a une forme arrondi et n'a toujours pas réussi à se recouvrir d'humus et de végétation ou seulement en partie. Il est un point parfait d'observation au centre de la vallée.
Il est à noter les nombreuses marmottes qui évoluent sur le Plan du Grand Chalet et qui sont observablent du Rocher dit ''du fromage'' !


haut19_2

mil19_1

bas19_2







bouquetin
19_28
bouquetin male
Lundi 6 mai 2019, Champagny 1468 m., Rocher du Fromage 1890 m.

Dans la vallée basse, de très nombreux Bouquetins descendent attirés par la verdure et les jeunes pousses après des mois d'hiver difficiles. Vous pouvez les voir de votre voiture sans problème et surtout pour ceux qui ne peuvent pas marcher. Ceci attire beaucoup de monde qui souvent à cette période peuvent venir des stations Thermales basses telles la Léchère ou Brides les Bains.
Le Bouquetin ci-dessus est un vieux mâles assez lourd qui ensuite suivra la neige pour atteindre les plus hauts sommets au mois d'août, Golet de la Vallaisonnay 2796 m. ou Pointes des Chardes 2919 m. pour ceux-ci.

Plus de renseignements sur le Bouquetin.

Autre page de Bouquetins

haut19_2

mil19_1

bas19_2








marmotte
19_29
marmotte au printemps
Lundi 6 mai 2019, Champagny 1468 m., Rocher du Fromage 1890 m.

Là, la Marmotte n'est pas très heureuse car pour elle la neige, elle n'aime pas. Elle vient de passer un hiver difficile au fond de son trou et au printemps, elle a besoin de soleil et surtout de bonne verdure, il faut et elle doit se ''refaire'' une bonne santé pour affronter un nouvel hiver c'est vital pour elle !


Plus de renseignements sur la Marmotte.

haut19_2

mil19_1

bas19_2








mergollaz
19_30
montee a mergollaz
Mardi 14 mai 2019, boucle de la Traye 1610 m. par Mergollaz 1500 m.

Cette fois nous montons pour une petite boucle à partir de Chandon 1233 m. (vallée des Allues) cette boucle passe par la Traie 1610 m. La station de Méribel est encore en partie haute sous la neige et au milieu apparait Méribel Village et sa piste qui conduit à l'Altiport de Méribel.


haut19_2

mil19_1

bas19_2









gentiane de koch
19_31
gentiane acaule
Mardi 14 mai 2019, boucle de la Traye 1610 m. par mergollaz 1500 m.

Cette Gentiane fascine toujours autant l'oeil et il est très difficile pour un amoureux de photos d'éviter ''le clic''. Son bleu est inimitable et sa forme de cloche rappelle la Clarine qui fait la aussi penser aux montagnes !

En savoir plus sur la Gentiane de Koch ou acaule.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







econdu
19_32
refuge de l econdu
Vendredi 19 mai 2019, le Refuge de l'Écondu 1884 m.

Je pars en solitaire pour voir comment on pourrait accéder à la Tête de Cuvy 1991 m. et quelle est la facilité d'accès au niveau de la neige restante.  La journée n'est pas favorable et on ne peut pas prendre la bordure droite du Lac, un arrêté municipal l'interdit pour cause de chutes de pierres.
Bon peu importe, je rebrousse chemin et je vais prendre le pont suspendu à l'autre bout du lac. Bon, il est fermé lui aussi donc, il me faut un plan C., vite trouvé car il suffit de continuer le chemin de randonnée qui monte vers le lac des Fées 1896 m. et le Cormet d'Arrêches 2070 m.
A partir d'une certaine altitude, il y a encore beaucoup de neige et même bientôt elle recouvre entièrement le sentier ce qui fait que finalement, je profite de cela pour découvrir le Refuge de l'Écondu 1884 m. Arrivé discrètement après avoir vu des Marmottes affamées qui vacaient à leurs besoins et à la nécessité de manger après un si long jeûne. Elles s'enfuient en siflant fortement à mon approche. Puis certain de me trouver seul, j'aperçois de la fumée sortant de la cheminée tient, il est occupé !
Je suis donc entré reçu par une gentille personne a qui j'ai demandé des renseignements pour venir y séjourner dans ces lieux retirés et reposants. Le refuge était ouvert pour un groupe de raquetteurs parti faire une sortie vers le Cormet.
Il a plu la plupart de la journée mais qu'importe, il faut apprécier et connaître toutes les facettes de la montagne.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








hauteluce
19_33
pissenlit
Mardi 14 mai 2019, la Mont Clocher 1976 m.

Autre jour, autre météo et autre endroit quoique pas très éloigné. J'avais remarqué que le versant au-dessus de Hauteluce était complètement dégagé de neige et que cet état de fait permettait l'accès de Hauteluce au Mont Clocher 1976 m.
La vue à cette époque de l'année est splendide sur le massif du Mont Blanc très proche. L'herbe verdit et pousse très rapidement après le retrait de la neige qui fertilise le terrain.
Les Pissenlits, ou Dents-de-lion sont des espèces du genre Taraxacum. A cette époque de l'année, ils s'affolent et veulent tous profiter de cette humidité et du chaud soleil de printemps et colorent les prairies de jaune, telle la photos ci-dessus prise en montant ce jour.

haut19_2

mil19_1

bas19_2








mont du clocher
19_34
face au mont blanc
Mardi 14 mai 2019, la Mont Clocher 1976 m.

Ci-dessus, l'arrivée au Mont du Clocher 1976 m. On peut voir ci-dessus la croix qui trône en protectrice de la vallée et définit l'endroit.

Pour ce faire, il faut partir de Morensto 1388 m. et rejoindre la crête au point 1808 m. et continuer sur le large chemin qui vient des Saisies et va entre autre au Mont du Clocher 1976 m. Ce mont est un véritable belvédère sur le Mont Blanc tout proche et la vue y est splendide.

haut19_2

mil19_1

bas19_2







pensees des alpes
19_35
viola calcarata
Mardi 28 mai 2019, les Chalets du Tovet 2118 m., Champgny.

Comment résister au déclic de l'appareil photos même si l'on en a déjà beaucoup dans sa photothèque identiques à celles-ci, c'est toujours le même plaisir. Non seulement, elles sont vraiment belles mais, elles sont le symbole du printemps en altitude, la belle saison est devant nous et cela nous permet de rêver aux belles sorties qui nous attendent.
La Pensée des Alpes (Viola calcarata), également appelée pensée éperonnée, est une plante herbacée du genre Viola et de la famille des Violacées. C'est une endémique des Alpes occidentales.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







champagny le haut
19_36
montee au tovet
Mardi 28 mai 2019, les Chalets du Tovet 2118 m., Champgny.

Après le ''tout blanc'' voici le ''tout vert'' qui nous permet de reprendre nos belles randonnées dans toutes ces vallées magnifiques que sont Champagny en Vanoise, Pralognan la Vanoise et tant d'autres . . .
Ici notre petit groupe se dirige vers le Chalet du Tovet à 2118 m. C'est une sortie magnifique et sutout à cette belle époque de l'année ou les cîmes environnantes sont encore d'un blanc immaculé. L'avantage de cette sortie est qu'elle se trouve du côté soleil ce qui fait que la neige fond plus tôt qu'en face, c'est le ''versant Adray (à l'endroit) et l'autre, le versant Ubac''.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







hameau de chiserette
19_38
village de chiserette
Mardi 28 mai 2019, les Chalets du Tovet 2118 m., Champgny.

En montant, on peut admirer le petit hameau de ''Chiserette''. À noter le resserrement des habitations pour deux raisons l'une pour une économie de terrain cultivable si utile à la génération précédente et la deuxième, pour une raison d'enneigement car dans le siècle d'avant la neige tombait en abondance et souvent le passage entre les maisons était un tunnel conduisant aux étables et que l'on avait pas besoin de déneiger !


haut19_2

mil19_1

bas19_2







belvedere des ravieres
19_38
montee a la pointe du cuchet
Mardi 04 juin 2019, le Mont Cuchet 1679 m.

Une magifique balade au départ de Fontaine le Puits et montant par le Rocher des Ravières qui passe par deux Belvédères aménagés tel celui ci-dessus et qui ont une superbe vue sur les vallées en-dessous. Le but de cette sortie est le Mont Cuchet 1679 m. qui est un autre superbe belvédère sommital aménagé également.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








sommet du mont cuchet
19_39
table d'orientation du cuchet
Mardi 04 juin 2019, le Mont Cuchet 1679 m.

Voici ci-dessus la photo du sommet du Cuchet 1679 m. et ses deux tables d'orientation. L'endroit est splendide mais, on ne voit pas le barrage de la Coche pourtant très proche mais, caché par la forêt.
Si on veut, on peut faire une boucle et justement déscendre par le côté barrage en repassant par le Refuge Communal de Lachat.
Une pancarte indique cependant qu'il faut avoir de bonnes chaussures de montagne et en effet à certains endroits, on peut avoir l'aide d'un câble et certains passages s'éffectuent au dessus de pentes très raides et nécessitent une parfaite attention de la part du randonneur !


haut19_2

mil19_1

bas19_2








montee a la dent du villard
19_40
au fond peclet polset
Vendredi 14 juin 2019, sommet de la Dent du Villard 2284 m.

Ce mardi, nous montons sur le sommet de la Dent du Villard 2284 m. C'est une sortie curieuse qui tortille dans du Gips, un endroit vraiment curieux avec des trous d'infiltrations.
Dans le fond vous pouvez découvrir le massif de Péclet Polset avec le sommet le plus haut, l'Aiguille de Péclet 3564 m. puis les aiguilles de Chamrossa 3045 m. et des Corneillets 3055 m. Plus à gauche le massif de la Portetta avec en particulier l'Aiguille de Mey 2806 m. dans l'enfilade de la Dent du Villard 2284 m.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







sommet de la dent du villard
19_41
sur la dent du villard
Vendredi 14 juin 2019, sommet de la Dent du Villard 2284 m.

On trouve assez peu de montagnes du même genre, la Dent du Villard 2284 m. n'est que l'amas laissé par les glaciers du temps ou ceux-ci allaient jusque dans les basses vallées. Dans le Gips, l'eau s'infiltre et ne reste que les parties les plus résistantes ce qui creuse de petits cratères irréguliers.
À cette altitude La vue est comme toujours, magnifique et notre regard se tourne vers Pralognan et sur tous les glaciers de la Vanoise et bien au-delà . . .

haut19_2

mil19_1

bas19_2





la roche janatan
19_42
vue de la roche janatan
Mardi 18 juin 2019, sommet de la Pointe du Col  2319 m.

Aujourd'hui, nous allons faire une superbe boucle qui part de la Combe 1777 m. au-dessus de Tessens et en montant, par le Chalet du Boulissoire 2048 m. nous irons dans un premier temps à la Roche Janatan 2158 m. (sentier nouveau absent de la carte IGN.) et ensuite par les crêtes et par plusieurs grosses bosses, nous rejoindrons la Pointe du Col 2319 m.
Sur la photo ci-dessus, vous avez une vue magnifique sur les alpages de Tessens et tout en haut sur le Crêt du Rey 2633 m. et sur la Roche de Corne Noire 2461 m. et sur la crête qui monte à la Pointe de Combe Bénite 2575 m.


haut19_2

mil19_1

bas19_2









campanule en thyrse
19_43
campanula thyrsoide
Mardi 18 juin 2019, sommet de la Pointe du Col  2319 m.

Nous rencontrons la Campanule en thyrse (Campanula thyrsoides) est une plante herbacée des Alpes.
La Campanule en thyrse (Campanula thyrsoide) est une plante herbacée des Alpes qui pousse sur la pelouse alpine (altitude : 1 000 à 2 600 m.), de préférence sur un endroit calcaire.
 Dans la mythologie grecque, le thyrse est un bâton entouré de feuilles de lierre ou de vigne et surmonté d’une pomme de pin ou d’une grenade. Attribut de Dionysos, ce bâton est un sceptre. Comme la Campanule en thyrse ressemble à l’emblème du dieu du vin (avec de l’imagination tout de même !), elle tire ses noms français et latin du thyrse de Dionysos. (thyrsoides, thyrse).
La Campanule en thyrse fait partie de ces rares plantes alpines bisannuelles, c’est à dire qui font leurs cycles, non pas deux fois par an, mais sur une période de deux ans. Dispersées à l’automne, les graines donnent naissance la première année à des plantes à grandes feuilles sans fleurs. La floraison, puis la pollinisation n’ont lieu que la seconde année. La plante meurt alors et un nouveau cycle de deux ans recommence.
          La Campanule en thyrse est une plante exclusivement calcicole.


haut19_2

mil19_1

bas19_2






pointe du col
19_44
vue de la pointe du col
Mardi 18 juin 2019, sommet de la Pointe du Col  2319 m.

Vous avez là, la croix du sommet de la Pointe du Col 2319 m. qui a un regard sur notre majestueux Mont Blanc 4810 m. et plus proche, sur les contreforts du Crêt du Rey 2633 m. et sur le petit col de Pierre Percée 2430 m.


haut19_2
 
mil19_1

bas19_2







la bagna
19_45
chalet et lac de la bagna
Mardi 18 juin 2019, sommet de la Pointe du Col  2319 m.

En continuant notre périple, nous passerons par les chalets de la Bagnaz et son petit lac 2180 m. C'est là que se construit la Tome et le Beaufort durant les saison d'été. Pour l'instant tout est encore calme car les vaches montent progressivement pour arriver sur les crêtes au sommum de l'été. Nous descendrons à nos voitures par des prairies toutes jaunes, couvertes d'anémones souffrées, que du bonheur !


haut19_2

mil19_1

bas19_2







le plan des queux
19_46
vue du plan des queux
Lundi 24 juin 2019, Plan des Queux 2143 m.

Autre sortie, autre vallée et nous nous retrouvons ici dans la vallée des Bellevilles au Plan des Queux 2143 m. Cette grosse bosse se remarque facilement lorsque l'on monte en direction de Saint Martin de Belleville, elle est devant vous !
 Nous partons pas très loin du Pont de Deux Nants et reviendrons par la Flachère et rejoindrons nos voitures en empruntant la route de la Flachère à Deux Nants.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








trolle
19_47
grosses trolles
Lundi 24 juin 2019, Plan des Queux 2143 m.

La Trolle cette grande plante avec des fleurs importantes presque sphériques ayant jusqu'à 10 sépales jaunes recourbées vers l'intérieur à l'extrémité. Elle se développe dans les prairies humides ou les bois clairs jusqu'à 2800 m. de mai à août selon l'altitude.
 Cette photo a été prise en montant au Plan des Queux 2143 m. sous le Plan de l'Arpettaz.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








cascade du bayet
19_48
st paul sur isere cascade du bayet
Lundi 01 juillet 2019, promenade à la Cascade du Bayet 400 m.

Une petite promenade en cet après midi du 01 juillet pour aller voir notre cascade du Bayet de Saint Paul sur Isère qui est le point d'union entre nos deux communes de Saint Paul sur Isère et de Rognaix. Le Bayet, torrent fougueux prend sa source au pied du Grand Arc 2484 m. pour se jeter dans l'Isère à Saint Paul sur Isère peu avant le pont qui la traverse. Il a fallu le canaliser sérieusement car il débordait surtout lorsqu'un orage survenait à la période de la fonte des neiges.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







le vallon du fruit
19_49
vue sur les corneillets
Mardi 02 juillet 2019, le Lac du Lafé 2020 m.

Nous cherchons une petite randonnée facile et pas trop contraignante et nous nous arrêtons sur le Lac du Lafé, rebaptisé Lac des Fées 2050 m. pour convenance locale . . .
En montant, comme on peut le voir sur la photo ci-dessus les Rodhodendrons sont fleuris et tranchent sur la verdure et le blanc des névés restants.
Au fond trône l'Aiguille des Corneillets 3050 m. avec ses traditionnels névés.


haut19_2

mil19_1

bas19_2









via ferrata de la rosiere
19_50
pont nepalais de la rosiere
Mercredi 03 juillet 2019, via ferrata de la Rosière 1550 m.

Lorsque vous serez sur la via ferrata de la Rosière de Saint Bon-Courchevel, il vous faudra traverser le pont Népalais qui fait le lien entre les deux versants. Très jolie réalisation qui surprend à votre premier passage mais qui ne présente pas de difficultés particulières !


haut19_2

mil19_1

bas19_2








Refuge de la valette
19_51
leve du soleil a la valette
Mercredi 10 juillet 2019, le Refuge de la Valette 2554 m.

Aller coucher au Refuge de la Valette est toujours un rendez-vous avec la haute montagne. En effet, il est fréquenté par les Alpinistes qui vont sur les Glaciers de la Vanoise et en particulier sur le Dôme de Chasseforêt plus haut sommet du plateau des Glaciers de la Vanoise avec ses 3586 m. en montant par le col des Thurges 2680 m.
Cette partie recouverte presqu'entièrement de neige et de glace il y a 50 ans se trouve de nos jours complètement dégarnie et la montée devient caillouteuse. Il faut faire très attention maintenant, les glaciers deviennent très dangereux par l'absence de ponts de neige gelée et dure, gelée le matin et en quantité suffisante ce qui ne permet plus de se déplacer facilement sur les glaciers.
Tout autour du Refuge de la Valette il y a beaucoup de Bouquetins.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








leve du jour a la valette
19_52
vue du refuge de la valette
Mercredi 10 juillet 2019, le Refuge de la Valette 2554 m.
Coucher au Refuge de la Valette c'est aussi un régal au lever du soleil. Sur la photo ci-dessus, nous étions montés sous la pluie à partir des Prioux et le lendemain très tôt l'humidité était toujours présente mais, le ciel était bleu d'ou un plaisir intense lorsque le soleil s'élève au dessus des nuages.
On voit au fond, le Grand Bec 3398 m., La Grande Glière 3392 m., et la Grande Casse 3855 m., plus haut sommet de la Vanoise, elle aussi très touchée par le réchauffement climatique et de plus en plus difficile à gravir chaque année par la fonte du Glacier des grands Couloirs qui autrefois allait beaucoup plus bas !


haut19_2

mil19_1

bas19_2







cret du rey
19_53
croix sommitale du cret du rey
Jeudi 18 juillet 2019, le Crêt du Rey 2633 m.
Il est un magnifique bèlvédère, le Crêt du Rey 2633 m. monte dur mais, ça vaut vraiment l'effort fourni. De plus, on peut monter assez facilement du parking du Refuge de la Coire 2093 m. ce qui fait un très petit dénivelé positif de 540 m. Du sommet, on a une vue à 360° , des Écrins au Mont Blanc en passant par notre belle Vanoise !

haut19_2

mil19_1

bas19_2







joubarbe
19_54
joubarbe des montagnes
Jeudi 18 juillet 2019, le Crêt du Rey 2633 m.

Joubarbe des montagnes (Sempervivum montanum) est une plante herbacée vivace de la famille des Crassulacées.
C'est une plante grasse de montagne poussant entre 900 m et plus de 2 500 m dans les massifs du sud de l'Europe (Alpes, Pyrénées). Cette plante robuste avec des fleurs en étoiles roses qui s'épanouissent en juillet/août devient relativement rare.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







plateau sous bellachat
19_55
vue du plateau de bellachat
Lundi 05 août 2019 en allant au Bellachat 2484 m par les Arangles.
Cette fois, je monte au Bellachat 2484 m. par un itinéraire tout à fait nouveau ce qui donne à cette sortie un charme nouveau.  Il faut  partir de Pont Gelon ou l'on met son véhicule puis il me faut monter la route jusqu'à Plan de Lay 1650 m. et prendre le sentier qui vous permet d'accéder au Chalet de l'Arc 1975 m. De plus, ce jour, il faut contourner le troupeau de moutons et ''affronter les Patous'' au nombre de 5, les uns sont dans le parc à moutons avec leur protégés mais, deux sont à l'extérieur et me courent après bon, je fais ce que l'on m'a dit, je me laisse sentir et identifier mais, il continue à aboyer jusqu'à ce que je sois vraiment loin et bien que le berger qui soignait ses moutons lui ait ordonner de se taire . . .
Me voila loin et libre de mes mouvements et j'atteind l'endroit humide ou autrefois il y avait un grand névé. De là, il faut monter au petit col à travers un champ de cailloux plus ou moins importants et dans une pente raide mais bientôt, me voila au petit col juste en dessous des Arangles sur la crête et je n'ai aucun mal à trouver un petit sentier déjà repéré précédemment qu'il faut cependant par endroit ''deviner'' mais ou parfois, on retrouve un ancien cairn . . . avec la polémique actuelle, je peux dire que l'on est bien heureux de les trouver dans ces contrées perdues que j'adore !


haut19_2

mil19_1

bas19_2







la lauziere
19_56
vue de bellachat sur la lauziere
Lundi 05 août 2019 en allant au Bellachat 2484 m par les Arangles.
Je suis ici sur le Ballachat 2484 m. ce qui était la finalité de mon parcours qui consistait à retrouver le chemin qui traverse les falaises sous les Arangles 2344 m. par un passage qui m'avait été donné par mon voisin et que j'ai finalement retrouvé. Arrivé près des falaises pour indiquer la route une pierre debout et voila tout n'est pas perdu !
 Je vais pouvoir retrouver le col de l'Homme 2237 m., col qui donne accès au grand plateau sous le Bellachat. J'étais un peu haut et je redescends pour trouver un sentier qui me semble évident et qui peut accéder au Col mais l'endroit est difficile, un semblant de chemin qui contourne, semble arriver au Col de l'Homme. Juste dans le ''goulet'' un Lagopède affolé s'envole laissant ses petits qui s'enfuient. Pas de problème, je ne toucherai à rien, je ne suis pas là pour déranger la faune !
 C'est un oiseau que l'on voit
très peu maintenant qui, pour se protéger, niche dans des endroits ''impossibles'' d'accès très difficile. On l'appelle aussi ''Perdrix des neiges''. Bien sur, j'avais mon appareil photo mais la surprise et l'instabilité dans laquelle j'étais ont fait que je n'ai pas eu le temps !
J'arrive au col de l'homme et là, plus que de la marche sur ce grand plateau pour atteindre le Bellachat 2484 m.
La photo ci-dessus est prise du Bellachat en direction de la Lauzière et en particulier du Grand Pic de la Lauzière et de son ''reste'' de Glacier 2829 m.


haut19_2

mil19_1

bas19_2






lac noir
19_57
reflets dans le petit lac noir
Lundi 09 août 2019, Col des Fonds 2709 m. et Lacs Noirs.
Si l'on croit au paradis sur terre, il est bien là, sous vos yeux . . .
Nous partons du parking du Pont de la Pêche 1767 m. et comme nous avons le temps et cherchons le chemin le plus agréable, nous passons par Montaimont 1910 m. et descendons par la passerelle de la Motte. J'adore cet endroit et ses étroits ou passe le Doron de Chavière. Nous en profitons pour visiter la grotte sur la droite et prenons le chemin/autoroute qui va au Refuge de Péclet Polset 2470 m.
Peu après le lieu-dit le Mollaret d'en Haut, nous devons prendre le sentier sur notre droite mais le troupeau de Tarines est là et le taureau aussi ce qui fait que nous devons le contourner pour qu'il ne s'aperçoive pas de notre passage. Ça y est, nous atteignons la clôture supérieure du troupeau et nous en sommes soulagés !
Par des pentes souvent soutenues, nous arrivons à la photo ci-dessus et restons figés par la beauté de l'endroit. Les glaciers de la Vanoise se reflètent dans le ce premier petit ''lac des Eaux Noires'' extraordinairement pur. Je pense à la génération future qui n'aura peut-être plus ce superbe spectacle et j'en suis triste . . .


haut19_2

mil19_1

bas19_2







le lac blanc
19_58
glacier de gebroulaz
Lundi 09 août 2019, Col des Fonds 2709 m. et Lacs Noirs.

Nous montons au-dessus des Lacs Noirs et du Lac Blanc qui est bien toujours un lac glaciaire par sa couleur et devant le Glacier de Gébroulaz, en direction du Col des Fonds 2709 m. En montant, nous traversons le troupeau de Bouquetins qui aime cet endroit isolé et y passent l'été.
Arrivés au Col des Fonds, nous trouvons des personnes sympathiques qui nous disent être venus par le Col Rouge. Nous décidons de suivre leur route mais dans l'autre sens, cela ne me pause aucun problème, j'ai fait cela de nombreuses fois. La descente du côté Méribel les Allues est un peu pénible car autrefois, elle se pratiquait sur de gros névés du haut en bas et là, se ne sont que des cailloux instables qui recouvrent l'endroit. Peu importe nous y arrivons et maintenant reste la traversée à travers de gros rocs, il faut bien choisir son chemin et ceci est un peu pénible . . .
Une fois sur la crête, nous apercevons le Col Rouge 2731 m., reste à le rejoindre mais l'itinéraire n'est pas évident.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







col rouge
19_59
descente du col rouge
Lundi 09 août 2019, Col des Fonds 2709 m. et Col Rouge 2731 m.

La photo ci-dessus montre la descente du Col Rouge 2731 m. côté Pralognan la Vanoise. Il nous faut retrouver le ''chemin/autoroute'' qui nous rème à notre véhicule sur le parking du Pont de la Pêche. Nous sommes fatigués mais tellement heureux de cette belle journée . . .

haut19_2

mil19_1

bas19_2







edelweiss
19_60
leontopodium alpinum
Lundi 09 août 2019, Col des Fonds 2709 m. et Col Rouge 2731 m.

A la descente à mi chemin, nous trouvons de nombreuses Édelweiss (Leontopodium alpinum) qui s'affichent sur le bord du sentier.
L'edelweiss ou  (Leontopodium nivale subsp. alpinum, Syn.: Leontopodium alpinum), pied-de-lion, Gnaphale à pied de lion, étoile d'argent ou encore étoile des glaciers est une espèce de plantes de la famille des Astéracées (anciennes Composées). C'est une des plus célèbres plantes de montagne, en partie en raison de sa rareté. Son nom provient de l'allemand edel, « noble », et weiß, « blanc ». En Suisse, l'edelweiss est souvent utilisé comme un véritable emblème national, il figure notamment sur la pièce de 5 francs suisses.

Cette plante vivace, herbacée, mesure de 3 à 20 cm de haut ;

   - Feuilles : feutrées de poils blancs laineux (tomenteuses) ;
   - Fleurs : feutrées de poils blancs laineux avec une inflorescence caractéristique en assemblage de 5 à 6 petits capitules jaunes (1/2 cm) entourés de folioles disposées en étoile (inflorescence composée : super capitule formée d'un capitule de capitules) ;
    - Floraison : de juillet à septembre ;
    - Pollinisation : essentiellement (80 %) par des mouches. Le nectar d'edelweiss contient des acides aminés nécessaires à leur métabolisme5 ;
    - Toxicité : non ;
    - Pharmacopée : utilisé en médecine populaire contre les douleurs abdominales, les angines, les bronchites et les diarrhées ou dysenteries. L'industrie cosmétique s'intéresse à ses vertus antioxydantes.

haut19_2

mil19_1

bas19_2







l ane tintin
19_61
mulet
Mardi 13 août 2019, sous le Pic de Lachat 2338 m.

Je m'appelle Tintin et j'ai la chance de vivre dans cette belle Lauzière une vie paisible, ah ! un peu trop paisible en compagnie d'un troupeau de vaches et je rêve d'une compagne . . .
Bon, je fais l'Àne !

haut19_2

mil19_1

bas19_2







vache dans le brouillard
19_62
vache sur le grand plan
Mardi 13 août 2019, sous le Pic de Lachat 2338 m.
Il fait un brouillard à pas mettre une vache dehors pourtant, il faut bien manger et boire et j'ai même trouvé le trou d'eau . . .

haut19_2

mil19_1

bas19_2







nous cherchons le mont blanc
19_63
grand plan de l'arpettaz
Mardi 13 août 2019, sous le Pic de Lachat 2338 m.

Dis-moi, il me dit que l'on voit le Mont Blanc, le vois-tu ?
Bon, il y a des jours comme ça ou l'observation paysagère est difficile mais, même si la montagne décide de garder son mystère les sorties ces jours là sont toujours merveilleuses et impossibles à décrire tant elles sont surprenantes et innattendues.

haut19_2

mil19_1

bas19_2







via ferrata
19_64
via ferrata du rocher du vent
Samedi 17 août 2019, via-ferrata du Rocher du Vent 2360 m.

Là, c'est un autre domaine que nous explorons mais mêmes si la via ferrata du Rocher du Vent est difficile techniquement la vue y est toujours extraordinaire et large  sur le Barrage de Roselend et sur la  chaine du Mont Blanc entre  autre !

haut19_2

mil19_1

bas19_2







Pont de singe
19_65
rocher du vent via ferrata
Samedi 17 août 2019, via-ferrata du Rocher du Vent 2360 m.

Bien sur nous ne sommes plus dans le domaine de la randonnée mais, nous le savons et la Via ferrata est un autre domaine des loisirs de montagne avec un équipement qui nous permet d'accéder, sans lui, nous n'irions pas.
Sur la photo ci-dessus, la traversée du Pont de Singe n'est pas toujours évidente surtout au début.


haut19_2

mil19_1

bas19_2








la grande tour via ferrata
19_66
vue sur le barrage de la gittaz
Samedi 17 août 2019, via-ferrata du Rocher du Vent 2360 m.

Une des pente les plus pentues de la via ferrata du Rocher du Vent, la Tour de la deuxième partie presque verticale. Cette via est cotée AD. peu soutenu et, la Via Ferrata est déjà relativement engagée, elle regroupe une multitude d'attraits aussi bien techniques (rampes, vires, minimum de barreaux, passerelle et tunnel !) que visuels : panorama sur les lacs, les alpages, les sommets du Beaufortain et le Mont-Blanc.
Au deuxième plan, on voit le barrage de la Gittaz qui sert de réservoir au barrage de Roselend.



haut19_2

mil19_1

bas19_2







rocher du vent
19_69
vue du rocher du vent
Samedi 17 août 2019, via-ferrata du Rocher du Vent 2360 m.

A chaque virage, un nouveau décor, un nouvel émerveillement comme sur la photo ci-dessus, la vue sur le barrage de Roselend et sur son environnement montagnard est extraordinaire, merci la via !

haut19_2

mil19_1

bas19_2







les menuires
19_70
sur le sentier balcon
Vendredi 23 août 2019, sentier balcon des Ménuire au Danchet 1710 m.

Commencer une randonnée par un ascenseur et un remonte-pente avouez que c'est extrêmement rare !
Et bien, c'est arrivé sur la balade que nous ferons aujourd'hui, le sentier balcon des Ménuires dans la vallée des Bellevilles.
 Le départ est en plein centre de la sation des Ménuires
Nous partons et par un long sentier qui passe aux Allamands, sur la Roche, aux Choumes pour se terminer au Refuge/restaurant le Trait d'Union au Danchet.

 haut19_2

mil19_1

bas19_2







le trait d union
19_71
au danchet
Vendredi 23 août 2019, sentier balcon des Ménuire au Danchet 1710 m.


Ci-dessus, arrivée au Refuge/restaurant le Trait d'Union au Danchet 1710 m. C'est un petit restaurant bien sympathique en retrait du business, assis sur sa tranquillité et son bon goût. C'est une ''montagnette''  superbement réparée qui offre le repas et le couchage mais à un petit nombre de personnes ce qui en fait une petite merveille . . .
Pour la descente à Saint Marcel, c'est facile et ça prend 45 minutes par le sentier piétons.

Le Trait d'Union - Refuge du Danchet à St Martin de Belleville - voir le plan des pistes
07 70 28 85 77
refuge.letraitdunion@gmail.com

haut19_2

mil19_1

bas19_2







notre dame de la vie
19_72
basilique notre dame de la vie
Vendredi 23 août 2019, sentier balcon des Ménuire au Danchet 1710 m.

Bien sur après cette belle journée, nous visiterons la Chapelle Notre Dame de la Vie . . .

Le sanctuaire, situé entre St Martin et le hameau de St Marcel, est aujourd'hui encore l'un des principaux lieux de pèlerinage en Savoie. Edifié entre 1635 et 1680, il présente un plan original à coupole centrale sur pendentifs et chapelles rayonnantes.
A l'intérieur, la coupole est entièrement ornée de fresques représentant l'Ancien Testament, et le retable du maître-autel, dans une profusion d'or et de décors sculptés, évoque la vie de la Vierge. Dans le panneau central, tout est ordonné pour la niche de la "statue miraculeuse" : une porte coulissante ornée d'un bas-relief de la Vierge à l'Enfant, la cache habituellement aux regards.
Pour mieux articuler la partie centrale avec chaque volet latéral, une paire de colonnes est séparée d'une autre colonne torse par une bande divisée en six cartouches. En alternance, celles-ci représentent en bas-relief un épisode de la vie terrestre de la Vierge et l'illustration des invocations des litanies de Lorette.
Les volets latéraux sont réservés aux parents de la Vierge : au-dessus de l'entablement figurent les ancêtres, en particulier le roi David. Les deux autres retables dans les croisillons sont plus simples, celui de droite daté de 1636 pourrait être le plus ancien des trois. Une riche collection d'ex-votos est également présentée à l'entrée.


haut19_2

mil19_1

bas19_2







Montee au col de montjoie
19_73
col de montjoie
Dimanche 25/8/ 2019, Col Montjoie 2253 m. et le Roc Rouge 2375 m.

Nous montons dans un premier temps au Col Montjoie 2253 m. et dans un second temps nous irons au Roc Rouge 2375 m.  Ce magnifique col est situè juste au dessus de la grande combe qui se termine à Épierre.

Arrivé au col, un spectacle  saisissant  se  trouve face à moi, je suis impressionné en découvrant  une importante série de paravalanches de  pierres qui ont  été construits il y a déjà  bien  longtemps. A quelques dizaines de mètres du col adossé à un gros rocher se trouve un abri qui servait aux gens d'Epierre qui ont contribué à leur construction. Ils montaient à pied  et  restaient  sur place en s'abritant dans cet endroit qui comporte des ouvertures mais, sans fenêtres ni portes d'installées, ce qui laisse à penser que ce ne devait pas être la fête tous les jours.
L'abri que les ouvriers utilisaient existe toujours et a été tout dernièrement  rénové, puisque mon passage 07-10-2010 coïncidait avec la fin des travaux effectués par le personnel du RCM (restauration des constructions de montagne) car, il était en très mauvais état; les promeneurs pourront donc à nouveau l'utiliser lors de leur passage.
Historique des paravalanches : Les travaux correspondant  aux constructions de banquettes et de murs paravalanches de grande envergure se sont décidés et commencés dès 1908, pour être poursuivis jusqu'à la première guerre mondiale. L'entreprise qui effectuait ces travaux employait une douzaine d'ouvriers qui  travaillaient  tout l'été et logeaient dans des abris situés au col.

Plus d'informations sur : https://randonnees-en-maurienne.fr/col-de-montjoie.html


haut19_2

mil19_1

bas19_2








vue sur l oisan
19_74
vue sur la maurienne
Dimanche 25/8/ 2019, Col Montjoie 2253 m. et le Roc Rouge 2375 m.

Le Col de Montjoie 2253 m. et de surcroit, le Roc Rouge 2375 m. sont des belvédères sur l'Oisan et plus près sur la Maurienne. En dessous, vous avez la station de sports d'hiver de Saint François Longchamps qui est maintenant relièe à la station de sports d'hiver de Valmorel côté Tarentaise.

haut19_2

mil19_1

bas19_2








col de la gittaz
19_75
col de la gittaz 2359
Mardi 03/09/2019, Col de la Gittaz 2359 m.

C'est une journée parfaite, le ciel est complètement dégagé et du Col de la Gittaz 2359 m, on a l'impression d'une très grande proximité avec le massif du Mont Blanc.
Déjà, les prairies tout doucement et avec la complicité de la chaleur accablante qui a eu cours tout l'été, se colorent en automne et ce malgré le calendrier qui nous dit qu'il sera là seulement le lundi 23 septembre prochain !


haut19_2

mil19_1

bas19_2








vue sur les deux barrages
19_76
vue sur les barrages de la Gittaz et Roselend
Mardi 03/09/2019, Col de la Gittaz 2359 m..

Voir les deux barrages à la fois voila qui n'est pas si aisé et bien là, c'est fait en montant au Col de la Gittaz 2359 m !
L'endroit est particulièrement parcouru par un énorme troupeau de moutons et nous avons pu admirer le travail du chien de berger qui peut rassembler tout le cheptel recouvrant un énorme pan de montagne en quelques minutes et en comparaison des Patous qui eux ''ne font vraiment rien'' si ce n'ai la garde du troupeau mais, ces gros chiens protègent-il vraiment des attaques du ou des Loups ?



haut19_2

mil19_1

bas19_2








col du grand marchet
19_77
col du grand marchet 2490 m
Lundi 09/09/2019, Col du Grand Marchet 2490 m.

Voila un décor qui change vraiment de la semaine dernière là, nous sommes au coeur de la haute montagne et ne peuvent apprécier que les montagnards aimant l'escalade et le rocher !
Voici une vue du Col du Grand Marchet 2490 m. avec la Grande Casse 3855 m., les deux Glières 3392 m. à sa gauche et un célèbre rocher d'escalade devant, le Rocher de l'Arcelin 2649 m.


haut19_2

mil19_1

bas19_2









la roche saint barthélémy
19_78
vue sur la roche saint barthélémy
Lundi 09/09/2019, Col du Grand Marchet 2490 m.


Nous le savions, les premières neiges sont arrivées et cela contraste avec les fortes chaleurs de cet été. Bien sur, ces chutes étaient tout à fait normales par le passé mais deviennent rares en été de nos jours. Ma voisine qui n'est plus de ce monde hélas, disait ''les bonnes années, la neige tombe tous les mois de l'année''.
Le Col du Grand Marchet 2490 m. est le lien entre le Cirque du Dard et celui du Grand Marchet.
J'aurais aimé qu'un panneau au départ de la randonnée signale les difficultés sur le chemin du col du Grand Marchet.


haut19_2

mil19_1

bas19_2










Page en cours d'élaboration, merci de patienter . . .






Aller voir ou revoir l'année 2018
bas19_2